Envers urbain – 23/01/2020

La parole est donnée à ceux que l’on n’entend pas ou que l’on ne veut pas entendre. Un dialogue entre deux générations sur la façon de voir la ville et de la vivre, dans un décors qui libère l’imaginaire. Un éloge de la marginalité.